La mairie et l’association Vénus enterrent la hache de guerre

Dans un esprit de concertation la mairie avait invité à une rencontre avec l’association Vénus appuyée par la Fondation 30 Millions d’amis et la Fondation Brigitte Bardot qui s’étaient jointes à Venus sur ce dossier. Étaient présents à ce rendez vous, Magali Fronzes (Adjointe au maire chargée de la nature en ville et des espaces verts), Didier Talou-Blanchard (Président de l’association « Vénus »), Xavier Loustaunau (Chargé de mission Caudéran pour le cabinet du Maire), Laurent Damignon (responsable des parcs et jardins du secteur), Samuel Lioteau (responsable du Parc Bordelais), Jean-Christophe Vivier (Adjoint au chef d’unité Parc Bordelais), Laurent Blanchard-Talou (chargé de la communication pour l’association « Vénus ») étaient excusés Pierre Lothaire (Maire de quartier Bordeaux Caudéran) et Arnold Lhomme (Fondation 30 Million d’Amis). Dans le Communiqué publié par l’association Vénus 24, rue de Laseppe, 33000 Bordeaux celle-ci note : Entretien plutôt positif et constructif pour l’avenir avec des intervenants à notre écoute. La régulation des lapins n’a pas pu se faire naturellement car les abandons de lapins nains au parc bordelais ont occasionnés une reproduction non contrôlable. Il est malheureusement trop tard pour revenir sur la campagne de régulation mise en place actuellement par la mairie de Bordeaux car les dégâts sur la végétation de ce parc sont considérables et souligne : Cependant, cette dernière souhaite trouver une solution sur du long terme afin qu’une telle situation ne se reproduise plus dans l’avenir et que les lapins puissent vivre comme par le passé dans ce parc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *