Gironde : à l’approche de l’été, élus et associations alertent sur les abandons d’animaux

Dimanche 30 juin 2019 à 19:56 – Par Louise BuyensFrance Bleu GirondeGironde, France

Chaque été, de nombreux animaux de compagnie sont abandonnés par leurs maîtres. Pour lutter contre ce fléau, des parlementaires annoncent le prochain dépôt d’une proposition de loi.

Pearl, deux mois, attend d'être adoptée.
Pearl, deux mois, attend d’être adoptée. © Radio France – Louise Buyens

Ce dimanche, 240 parlementaires ont signé une tribune publiée dans le Journal du dimanche et intitulée “Un animal ne se jette pas“. 

En France, chaque année, 100 000 animaux de compagnie sont abandonnés, dont 60 000 rien que pendant l’été. “Un triste record européen !“, déplorent les élus. Trois Girondins (Pascal Lavergne (député LREM), Véronique Hammerer (députée LREM) et Florence Lassarade (sénatrice LR)) font partie des signataires. Ils annoncent le prochain dépôt d’une proposition de loi pour “en finir avec ces abandons massifs, indignes d’une société civilisée et de notre pays“.

Selon Véronique Hammerer, la loi ne suffira pas, il faut également changer les mentalités et les comportements

“Ce n’est pas la loi qui va faire changer le comportement des gens”

A Bordeaux, l’association Vénus vient en aide à ses animaux. Elle recueille environ 80 bêtes par an et les place dans des familles d’accueil en attendant de les faire adopter.

Edouard a été abandonné puis placé dans une famille d'accueil.
Edouard a été abandonné puis placé dans une famille d’accueil. © Radio France – Louise Buyens

A cause d’un déménagement, après une naissance, ou encore à cause d’une allergie soudaine, les raisons pour abandonner les animaux sont nombreuses et révoltantes pour Didier Talou-Blanchard. Le président de l’association Vénus voudrait que les réglementations en France soient renforcées. “Il faudrait faire des quotas de naissances dans les élevages de chiots et je pense que toutes les personnes qui font reproduire leur chien, si elles ne sont pas professionnelles, devraient être sanctionnées“, explique-t-il. 

Florence accueille 18 animaux dans sa maison.
Florence accueille 18 animaux dans sa maison. © Radio France – Louise Buyens

L’autre problème consiste à trouver des familles volontaires pour accueillir les animaux en attente d’adoption. L’association peut compter sur une dizaine de foyers, dont celui de Florence. Elle habite Eysines et elle est famille d’accueil depuis 19 ans. Elle vit au quotidien avec 18 animaux.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/gironde-a-l-approche-de-l-ete-elus-et-associations-alertent-sur-les-abandons-d-animaux-1561915356?fbclid=IwAR15ZqSB4e631a9hohiQ-JrTobSPWn1vOXbTH9z1b-OZUt9rSGy3ITAD8cs